Peter Mertens: « Ils nous ont oubliés »